QUAND ON NE VOIT PAS OÙ ON VA…

Il fait gris, froid et le brouillard est à couper au couteau. Dans ces conditions, l’envie de rester chez soi bien au chaud prend le dessus sur celui d’aller explorer la nature, d’autant plus que les paysages colorés de ces dernières semaines ont laissé la place à une nature morte ou dénudée. Alors comment trouver la motiviation pour garder une routine bénéfique pour notre santé physique et mentale?

Ce qui nous pousse à faire du sport

On distingue deux types de motivation: intrinsèque et extrinsèque. Une motivation extrinsèque se nourrit de récompenses extérieures, principalement de félicitations venant des autres. De nos jours, les réseaux sociaux  jouent d’ailleurs un rôle important dans l’envie de se dépasser. Qui n’a pas publié ses accomplissements sportifs et les photos leur étant associées et se réjouir de chaque « like » ou commentaire?

La motivation intrinsèque quant à elle se réfère au plaisir que l’on a de pratiquer un sport ou une activité physique, de découvrir de nouveaux paysages, de progresser, de faire de la compétition, etc. Pas beson de « likes » extérieurs puisque l’envie de se dépasser vient de l’intérieur. Ce genre de motivation est généralement plus solide et durable.

Pourtant, même quand la motivation est intrinsèque, il peut arriver d’en manquer, en particulier quand les paysages ne sont pas très gratifiants et quand les objectifs de compétition sont encore trop éloignés dans le temps pour pouvoir mesurer ses progrès. L’entre-saisons d’un sportif même très motivé peut donc sembler long…

Au cours de ma « carrière », j’ai développé quelques techniques auxquelles je fais appel régulièrement pour moi-même et pour les athlètes que je coache:

– anticiper les sensations de bien-être: je visualise et ressens dans tout mon corps les bienfaits de l’activité physique durant les heures qui suivront la séance d’entraînement;

– me réjouir du boost que me procurera cette séance tant sur le plan physique que mental: outre l’augmentation d’énergie liée à l’effort, la satisfaction personelle et l’estime de soi prendront l’ascenseur à coup sûr!

– pendant la séance je me réjouis des progrès que je fais en tentant peut-être quelque chose de nouveau: pourquoi ne pas introduire des exercices de force – squats, lunges, triceps, etc – durant une séance de course à pied?

– un entraînement fait dans des conditions difficiles développe aussi notre persévérance et résilience; au lieu de me concentrer sur le brouillard et le froid, je pense à tout ce que cette séance m’apportera dans ma vie d’athlète mais aussi dans ma profession ou dans mon rôle de parent!

PLUS D’ARTICLES
Cardio-fun entre saisons

Cardio-fun entre saisons

POUR UNE BONNE TRANSITION ENTRE LA SAISON DE VELO ET LE SKI DE RANDONNEE
Trop froid pour faire du vélo, mais pas assez de neige pour faire de la « rando », j’ai testé pour vous le VTT sur neige

Courir en montagne

Courir en montagne

COMMENT S’Y PRENDRE?
Il n’y a pas si longtemps, courir à la montée m’apparaissait comme quelque chose d’impossible. Pourtant, j’ai voulu essayer et appris à dompter l’effort. Voici comment…

THE JUICE

THE JUICE

LE MÊME DEPUIS 20 ANS!
Je tiens cette recette d’un ami qui, comme moi, a une santé de fer! Ce jus contribue certainement aussi à la santé de mes enfants car il contient des ingrédients au pouvoir antioxydant (réduction du risque de maladies cardiovasculaires, diminution du cholestérol, prévention de certains cancers…).

Mon jus quotidien

Mon jus quotidien

BOOSTEZ VOTRE JOURNEE !
Tous les matins, je prépare un jus à base de légumes et de fruits. Cela fait bientôt 20 ans que cela fait partie de ma routine matinale.

Grosses chaleurs et activité physique

Grosses chaleurs et activité physique

TROP CHAUD POUR S’ENTRAÎNER ?
Il fait trop chaud pour faire du sport à l’extérieur? Les jours où je n’ai pas pu partir assez tôt le matin pour éviter la canicule mais que j’ai quand même envie de transpirer et de me donner, je sors mon tapis de yoga et… c’est parti pour une série de « pompes » et d’abdos.

fr_FR